Accueil    Romans  Au pied des sept marches
Au pied des sept marches

Au pied des sept marches


Michel Gombert

Après l'invasion des pays du pourtour méditerranéen par les fondamentalistes musulmans, la France est marquée. Dans ce contexte difficile, Pierre Berger, à 45 ans, a été mis à  l'écart de la vie active, comme cela est la règle en 2038.
Il va pourtant braver les interdits et accepter de former Gilles, un jeune commercial, à une meilleure rédaction en bon Français de ses propositions commerciales.
Malgré les énormes risques encourus, il va aider le jeune homme, mais pas uniquement au niveau professionnel. Il sera pour lui un guide, et aussi un maître spirituel. Il lui fera découvrir un monde insoupçonné, le monde des choses cachées, des énergies. A travers méditations et nombreuses autres expériences pratiques, Gilles prendra peu à peu conscience de ses corps subtils, et apprendra à maîtriser les énergies qui nous commandent.
Expériences initiatiques, évolutions spirituelles et professionnelles vont aller de pair, au milieu d'actions parfois musclées, de délations, de traîtrise, et de conflits.
L'humanitaire côtoie le monde professionnel, syndical et politique, avec pour chacun  son lot de personnages typiques.
Gilles arrivera-t-il à gravir les marches pour atteindre « l'inaccessible étoile » ?

Michel Gombert, un artiste aux multiples facettes.
Photographe, comédien, metteur en scène, poète, écrivain, sculpteur, Michel Gombert a pratiqué et pratique toujours toutes ces formes d'art.
Actuellement il met l'accent sur la sculpture sur blocs d'Altuglas à la transparence féérique, et sur l'écriture, dont il fait profiter le public à travers des spectacles de contes et de poésie.
Il aime à se qualifier de « Jongleur de mots », plutôt que de « Poète ».
Il y a chez lui beaucoup de poil à gratter, et une inspiration qui n'est pas sans rappeler certains chansonniers, avec beaucoup d'humour et de dérision.
Michel Gombert aime à se moquer, de lui, comme des autres aussi. Mais il sait aussi manier la tendresse, la douceur, le rêve.
Sa vision humaniste de poète transparaît dans ce roman, assez éloigné de la notion de « politiquement correct ».


euro 19.50

Code article: 9782354510398

Au pied des sept marches


  • Info produit

Après l'invasion des pays du pourtour méditerranéen par les fondamentalistes musulmans, la France est marquée. Dans ce contexte difficile, Pierre Berger, à 45 ans, a été mis à  l'écart de la vie active, comme cela est la règle en 2038.
Il va pourtant braver les interdits et accepter de former Gilles, un jeune commercial, à une meilleure rédaction en bon Français de ses propositions commerciales.
Malgré les énormes risques encourus, il va aider le jeune homme, mais pas uniquement au niveau professionnel. Il sera pour lui un guide, et aussi un maître spirituel. Il lui fera découvrir un monde insoupçonné, le monde des choses cachées, des énergies. A travers méditations et nombreuses autres expériences pratiques, Gilles prendra peu à peu conscience de ses corps subtils, et apprendra à maîtriser les énergies qui nous commandent.
Expériences initiatiques, évolutions spirituelles et professionnelles vont aller de pair, au milieu d'actions parfois musclées, de délations, de traîtrise, et de conflits.
L'humanitaire côtoie le monde professionnel, syndical et politique, avec pour chacun  son lot de personnages typiques.
Gilles arrivera-t-il à gravir les marches pour atteindre « l'inaccessible étoile » ?

Michel Gombert, un artiste aux multiples facettes.
Photographe, comédien, metteur en scène, poète, écrivain, sculpteur, Michel Gombert a pratiqué et pratique toujours toutes ces formes d'art.
Actuellement il met l'accent sur la sculpture sur blocs d'Altuglas à la transparence féérique, et sur l'écriture, dont il fait profiter le public à travers des spectacles de contes et de poésie.
Il aime à se qualifier de « Jongleur de mots », plutôt que de « Poète ».
Il y a chez lui beaucoup de poil à gratter, et une inspiration qui n'est pas sans rappeler certains chansonniers, avec beaucoup d'humour et de dérision.
Michel Gombert aime à se moquer, de lui, comme des autres aussi. Mais il sait aussi manier la tendresse, la douceur, le rêve.
Sa vision humaniste de poète transparaît dans ce roman, assez éloigné de la notion de « politiquement correct ».