Accueil    Romans  La ligne de vie
La ligne de vie

La ligne de vie


Jean-Yves Le Helloco - Carrefour du Net

Printemps 1916, Jean-Louis, trois ans à peine, reçoit une gifle de son père. Il se rebiffe : c’est son premier combat contre la violence et l’autorité. Saura-t-il ensuite s’opposer à une mère maîtresse-femme pour parvenir à réaliser le chemin de vie qu’il s’est choisi ?
Septembre 1939, 26 ans  à peine, la guerre vient s’en mêler et veut lui barrer la route qu’il s’est fixée. Il va lutter contre elle pour qu’elle n’ait pas le dernier mot dans son épanouissement personnel et dans son désir d’accéder au bonheur. Dans cette période semée d’embûches, son caractère bien trempé sera-t-il assez fort pour mener à bon port sa ligne de vie ?

Dès l'âge de six ans, Jean-Yves Le Helloco sait qu'il veut devenir maître d'école. Instituteur à dix-neuf ans, sa passion pour l'éducation ne le quitte pas jusqu'à son départ à la retraite en 2007.
À 28 ans, il publie son premier roman : Marco, mon frère. Les éditions Regain le choisissent pour les représenter au XIIIe festival littéraire au Palm Beach à Cannes. Il y rencontre Henri de Stadelhofen, grand reporter à Radio Genève qui lui dit : « Vous avez beaucoup de flèches à votre arc ».
Un deuxième roman naît de sa plume : le mauvais oeil.
Passionné de théâtre, il met en scène ses élèves pour de nombreux spectacles.
Amoureux du chant, il dirige la chorale de l'école et les fait participer à des concerts et à des enregistrements. Il écrit aussi des paroles de chansons.
S'intéressant en parallèle à la spiritualité et au sens de la vie, il étudie et pratique l'astrologie pendant de nombreuses années.
La complicité qu'il a entretenue avec son père le mène à donner naissance à son troisième roman : la ligne de vie.

***

Ligne droite pour les uns, courbe pour les autres, brisée pour certains, il faut savoir  ponctuer le rythme, faire des pauses pour réfléchir au sens de sa vie. Sens unique, sens inverse, sens dessus dessous, sens interdit, il faut se hâter de choisir le bon sens, le sensé pour les uns étant l’insensé  pour d’autres car nul ne sait quand sera mis le point final à sa ligne de vie.


euro 19.00

Code article: 9782354510756

La ligne de vie


  • Info produit

Printemps 1916, Jean-Louis, trois ans à peine, reçoit une gifle de son père. Il se rebiffe : c’est son premier combat contre la violence et l’autorité. Saura-t-il ensuite s’opposer à une mère maîtresse-femme pour parvenir à réaliser le chemin de vie qu’il s’est choisi ?
Septembre 1939, 26 ans  à peine, la guerre vient s’en mêler et veut lui barrer la route qu’il s’est fixée. Il va lutter contre elle pour qu’elle n’ait pas le dernier mot dans son épanouissement personnel et dans son désir d’accéder au bonheur. Dans cette période semée d’embûches, son caractère bien trempé sera-t-il assez fort pour mener à bon port sa ligne de vie ?

Dès l'âge de six ans, Jean-Yves Le Helloco sait qu'il veut devenir maître d'école. Instituteur à dix-neuf ans, sa passion pour l'éducation ne le quitte pas jusqu'à son départ à la retraite en 2007.
À 28 ans, il publie son premier roman : Marco, mon frère. Les éditions Regain le choisissent pour les représenter au XIIIe festival littéraire au Palm Beach à Cannes. Il y rencontre Henri de Stadelhofen, grand reporter à Radio Genève qui lui dit : « Vous avez beaucoup de flèches à votre arc ».
Un deuxième roman naît de sa plume : le mauvais oeil.
Passionné de théâtre, il met en scène ses élèves pour de nombreux spectacles.
Amoureux du chant, il dirige la chorale de l'école et les fait participer à des concerts et à des enregistrements. Il écrit aussi des paroles de chansons.
S'intéressant en parallèle à la spiritualité et au sens de la vie, il étudie et pratique l'astrologie pendant de nombreuses années.
La complicité qu'il a entretenue avec son père le mène à donner naissance à son troisième roman : la ligne de vie.

***

Ligne droite pour les uns, courbe pour les autres, brisée pour certains, il faut savoir  ponctuer le rythme, faire des pauses pour réfléchir au sens de sa vie. Sens unique, sens inverse, sens dessus dessous, sens interdit, il faut se hâter de choisir le bon sens, le sensé pour les uns étant l’insensé  pour d’autres car nul ne sait quand sera mis le point final à sa ligne de vie.